Venez découvrir notre Bureau Showroom sur rendez-vous qui ouvre à BOURG SAINT ANDEOL (07700) en Ardèche ! Pour cela merci de nous contacter par téléphone afin de convenir ensemble d'un rdv !

Nouveau !

Elevage du Pavillon de la Forêt (16)

❤️ DE MÉTIER

Marie Chagnaud, éleveuse de chevaux miniatures américains AMHA, AMHR, ASPC

« Afin de vous présenter mon activité, qui est l’élevage de chevaux miniatures américains, je précise tout d’abord en quoi consiste avoir un élevage par la définition de ce mot.

Définition :

Action d’élever (les animaux domestiques ou utiles) ; ensemble des techniques permettant de les faire naître, de veiller à leur développement, leur entretien, leur reproduction. 

Ça, c’est pour la définition, et l’essentiel. Le minimum vital.  Mais dans cette présentation je vous expliquerai que cela est en réalité bien plus…. »

❤️ D’HUMAIN

« Je dirais avant tout une « mère » dans le sens le plus noble du terme, et une « éducatrice » dans le sens « éducation » ; tout d’abord pour mes enfants, aujourd’hui pour mes animaux : chevaux, poneys, minis, poulains, chien, chats….

L’éducation est la base indispensable à toute relation heureuse, harmonieuse, respectueuse, mais aussi la base indispensable à la SÉCURITÉ !

Parallèlement, et depuis l’âge de trois ans, j’ai une vraie vocation d’infirmière : le goût des soins, de veiller au bien-être, au développement physique, psychologique et social, humain ou animal…

Ayant arrêté mon métier d’infirmière pour élever mes enfants, c’est avec le même bonheur, le même sens de l’observation et le même dévouement que je « soigne » aujourd’hui mes chevaux, et mes animaux en général….  La différence étant qu’eux, ne peuvent me dire ce qui ne va pas, ce qui a aiguisé à l’extrême, mon sens de l’observation, ainsi que le langage non verbal des animaux… ce qui m’a rapproché des handicapés, mais là ; c’est encore une autre histoire…

Mon premier souvenir en lien avec le cheval, est une blessure profonde à la jambe, gauche (côté cœur), à l’âge de 5 ans, pour avoir rampé sous la clôture d’un pré, en voulant aller caresser un cheval….  Premiers points de suture, premières larmes, mais aucun regret !

Le cheval a toujours fait partie de mes rêves, de mes désirs, mais ce n’est que tardivement, après avoir élevé mes enfants que cela s’est concrétisé.  Le rêve était resté le rêve, mais très présent. 

En 2006, le premier poulain est arrivé à la maison, dans un but thérapeutique afin d’aider notre fille adoptive de s’ancrer dans la vie…  Le cheval ne pouvant vivre seul, nous avons accueilli une jument réformée d’un centre équestre, âgée de 16 ans.  Jamais deux sans trois…  Un troisième est arrivé.  Sont nés nos petits-enfants, et voilà l’arrivée des premiers poneys…   J’y ai mis le doigt, j’y ai mis le bras, j’y ai mis tout mon corps et toute mon âme…

Les chevaux sont là, avant tout, pour donner, apporter de la joie, du bonheur, du bien-être à ceux qui en ont envie ou besoin…  Le cheval étant le « miroir des émotions » il est un révélateur et une aide précieuse pour comprendre et aider de ceux qui souffrent…

Tout ceci, en plus du fait que je suis une musicienne (pratiquante) dans l’âme, avec une grande sensibilité, me donne la possibilité de créer ou de recréer l’harmonie là où elle fait défaut, que ce soit dans des vies meurtries, ou pour des chevaux ou animaux brisés…

Ceux-ci ont été mes maîtres, repoussant à l’infini les limites de la patience, de la frustration, m’apprenant à la lettre à vivre « l’instant présent », « ici et maintenant », dans « l’acceptation de ce qui est », et en « lâchant prise »…  Je ne les remercierai jamais assez de m’avoir mis ainsi sur le chemin de la sagesse et de l’éveil… Je leur dois beaucoup….

Et puis il y a eu la rencontre avec les minis à l’occasion d’un salon du cheval à Paris.  Et ce fut le début de l’aventure de l’élevage de ces merveilleux petits chevaux miniatures américains, plus facilement accessibles à tous…. »

VISION DU ❤️

« Ma vision personnelle du cheval, ou plutôt de ma relation au cheval, grand ou petit, se résume en quatre mots :  connaissance, respect, éducation, amour

Sans cela la relation ne peut être ni heureuse, ni sécuritaire.  Ni pour l’un, ni pour l’autre !  Tant sur le plan physique que psychique !

Connaissance :

Sans connaissance approfondie du cheval, on ne peut être : ni son leader (il en a besoin, les cheval est une proie) , ni son bienfaiteur.  Il est donc indispensable d’avoir une bonne connaissance de QUI il est, et QUELS sont ces besoins.  Le cheval n’est pas un vélo qu’on prend, utilise, et repose dans un garage !!!  Cette connaissance inclut la compréhension du langage de corps du cheval, et c’est avec ce langage du corps, que les chevaux utilisent entre eux, que je peux me faire comprendre du cheval et établir le lien, qui crée la confiance

Donc tout naturellement, j’essaye de donner à tous nos chevaux, une vie au plus près de leur vie dans la nature : 

  • une vie en troupeau avec des copains ou copines, une organisation sur la base du « paddock paradise » où je privilégie les déplacements du cheval.  Des abris et des boxes à disposition, accessibles toujours ouverts, et fermés uniquement le temps de manger leur FLOURISH Evolve (anciennement TOTAL Horse Feed), en toute quiétude et dans le calme…
  • Des heures en pâture pour leur plaisir en fonction de leur métabolisme, donc de préférence le matin tôt ou le soir, lorsque l’herbe est moins riche en fructose…
  • Du foin à volonté, de bonne qualité, non poussiéreux, présenté dans des filets à petites mailles, afin de favoriser le « slowfeeding ».  Le cheval ne trouve pas du foin à profusion dans la nature.  Il est donc important qu’il le mange brin par brins, ce qui l’occupe pendant les longues nuits d’hiver…  Ce foin est dans des râteliers moulés, conçus pour les chevaux, donc adaptés et non dangereux, afin de garder le foin toujours au sec.  Plusieurs râteliers sont disposés par groupe d’équidés, ce qui leur permet de « changer » en se déplaçant, ce qui est très important, car dans la nature le cheval est toujours en mouvement…

Le  respect ne peut exister sans la connaissance…  Il en découle…  Et le respect n’existe pas de fait, l’homme étant un prédateur, le cheval n’a pas un goût « inné » d’attirance vers l’homme !  Ainsi le lien est naturel entre ces mots clés.  L’éducation ne saurait se faire sans connaissance, et n’aurait aucun sens sans le respect.  Le respect du cheval induit naturellement l’acceptation du respect de l’homme, puisqu’il se comporte en leader, bienveillant, donc protecteur…

Et tout ceci ne serait rien sans l’AMOUR!

Un excellent cavalier « technique », sans connaissance réelle du cheval et sans l’amour, pourra obtenir des résultats fantastiques en compétition, mais n’aura jamais la relation, l’élan libre du cheval qui vient vers nous, par choix, et qui donne tout, par pure générosité et reconnaissance… en liberté !  Le travail en liberté, c’est la « vérité » ! Et ici les chevaux sont travaillés en liberté…. Ils ont le droit de s’exprimer, de ne pas aimer faire de la carrière par exemple : je les écoute, et je les respecte dans ce qu’ils expriment et leurs préférences. Ainsi, ils me donnent toujours le meilleur d’eux-mêmes, parfois même malgré quelques douleurs…. mais toujours librement !

C’est dans ce cadre là que je suis éleveuse, dans l’âme, tout comme j’ai été « mère » et infirmière dans l’âme.  Les poulinières sont mes filles, leurs poulains mes bébés… Je les veille des nuits durant sans quitter l’écran des caméras des yeux, présente dès les premiers signes du poulinage, n’intervenant qu’en cas de besoin… Leur bonheur, leur bien-être est le mien, et passe largement avant le mien….

Tout naturellement, en découle ma vision de « l’équitation »…

En fait, je ne prétends pas pratiquer l’équitation… qui est un sport avec ses codes bien précis, et une façon de faire aussi. Personnellement, « je monte à cheval », ce qui n’est pas la même chose. J’ai un partenariat avec chaque cheval : je ne demande pas la même chose à chaque cheval, et je ne me comporte pas de la même manière avec chacun d’eux non plus. Tout comme dans l’éducation des enfants, je m’adapte à leur caractère, leur personnalité. Afin de pouvoir faire cela, il y a bien sûr d’abord la connaissance du cheval et de son langage, mais également, et c’est primordial, une connaissance de toutes les techniques, du débourrage au cheval aux trois allures ! Je pioche dans différentes méthodes afin d’appliquer celle qui convient le mieux à chaque personnalité, toujours dans le respect. Ainsi, mes chevaux ne sont jamais « contraints » ni « forcés » contre leur gré, ce qui assure une grande sécurité du cavalier, de fait… Mes chevaux sont donc avant tout des chevaux de loisirs, qui font ce qu’ils aiment de faire, car c’est là qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes et qu’ils excellent ! »

FAMILLE ÉQUINE DE ❤️

« Notre élevage, le « coeur » de notre vie avec nos chevaux !

S’il m’est impossible de « choisir » entre les grands et les petits, nos minis demandent plus de présence et d’interventions quotidiennes que les grands.  Mais je les aime tous, tout autant, même si entre eux, il y a des différences : certains sont pot de colle, d’autres plus distants, d’autres plus « froids », d’autres plus sensibles, mais tous sont terriblement attachants !  J’en tiens compte lorsque je dois faire des choix… En ce qui concerne l’élevage, il est indispensable d’avoir un regard critique sur la morphologie et les allures des reproducteurs, étalons et poulinières.  Mais tout aussi important est le caractère !  Nos chevaux sont tous, et les poulains avec l’éducation, attachants, gentils, respectueux, et très sociables avec l’homme ainsi qu’au sein du troupeau.  C’est essentiel pour l’harmonie, l’harmonie est essentielle à leur bien-être. »

Le cheval miniature américain est une race de cheval miniature originaire des États-Unis, qui mesure en général entre 78 et 86 cm.
Deux registres existent pour ces chevaux miniatures sur leur territoire natal : l’American Miniature Horse Association (AMHA) et l’American Miniature Horse Registry (AMHR). L’AMHA a été créé en 1978 pour établir une race de chevaux miniatures d’élevage bien distincte. Le cheval ne doit pas dépasser les 86,36 cm. L’AMHR est une section de l’American Shetland Pony Club établie comme registre en 1972. Ils ont deux sections de taille : taille A jusqu’à 34 pouces (86,36 cm) et taille B de 34 à 38 pouces (de 86,36 à 97,52 cm).
 
Les trois catégories sont enregistrées au studbook américain avec tests ADN, et au Sire Français en tant que cheval miniature.
 
Petit historique :
Dès 1885, des poneys des îles Shetland, semblables à ceux que l’on trouve aujourd’hui en Europe, ont été importés du Royaume-Uni aux USA afin de travailler dans les mines de charbon, principalement en Ohio et en Virginie occidentale. En 1888, l’ASPC (American Shetland Pony Society) a été fondée afin de maintenir et développer la race aux États-Unis. La mécanisation a mené à rechercher de nouveaux débouchés pour ces poneys. Certains éleveurs ont cherché à affiner le type en croisant leurs poneys shetland avec des poneys Hackney, puis, selon certains, avec d’autres chevaux de selle légers (Thoroughbred, cheval arabe), afin de produire un poney de selle et d’attelage au modèle plus sportif et élégant. Par la suite, certains de ces shetlands américains ont été croisés avec des poneys d’autres races : poney Welsh, poney dartmoor, Falabella, et des poneys Shetland anglais et belges de très petite taille.
 
Standard de la race :
 
IMPRESSION GENERALE : Le cheval miniature américain est un très beau petit animal, bien équilibré qui, sans avoir de repère de taille, aura les mêmes proportions en conformation qu’un cheval d’une race de chevaux légers.
Les juments montrent du raffinement et qualités féminines. Les étalons adultes montrent de l’intrépidité et de la masculinité. L’impression générale est celle d’un cheval bien proportionné sans tenir compte de la taille, avec de la symétrie, de la force et de l’agilité et de la vivacité. Le mouvement est fort, naturel et athlétique. En mouvement, le cheval doit exprimer de l’athlétisme démontré par de la souplesse au niveau des épaules et un engagement certain des postérieurs. En concours, le juge placera premier le plus petit de deux chevaux de caractéristiques équivalentes.
 
TEMPERAMENT : Le tempérament est reflété par sa personnalité. Le Cheval Miniature Américain est intelligent, curieux, gentil, sensible, coopératif et facile à dresser.
 
TAILLE : Elle se mesure au dernier crin de la crinière (Art XI, Sec 4). Le cheval adulte n’excède pas 34’’ (86.5 cm). Les chevaux de 2 ans ou moins doivent se conformer à la taille maximale pour son âge telle que présentée dans les règles de jugement de l’AMHA (GR-020 Vérification de la taille et CL-005).
 
COULEUR : Toutes les couleurs sont autorisées : solide, pie, dilué et variation… Toutes les couleurs d’yeux sont autorisées.
 
TETE : la tête est belle, triangulaire de forme et en proportion petite par rapport à la longueur de l’encolure du corps. Le front est large avec de grands yeux. Les yeux sont placés largement et à environ 1/3 de longueur entre les naseaux et la nuque. La distance entre le museau et les yeux est en comparaison courte. Le profil est de préférence incurvé en dessous des yeux (comme les arabes) arrivant sur des naseaux larges sur un bout du nez petit et raffiné. Le front est de préférence bombé.
 
DENTITION : De profil, le point de jonction des mâchoires supérieure et inférieure est l’incisive centrale. Une petite déviation pas plus qu’une ½ largueur de dent, est acceptée sans pénalité. L’alignement dentaire peut varier de l’âge. Quand les prémolaires et molaires définitives se mettent en place, l’alignement des mâchoires peut varier dans le temps.
 
OREILLES : Les oreilles sont au sommet du crâne et portées alertes. Elles sont moyennes en taille, bien dessinées avec le bout revenant ers l’intérieur.
 
ENCOLURE : L’encolure est attachée sur une épaule bien orientée, partant bien au-dessus de la pointe de l’épaule et se terminant au garrot, donnant l’impression que l’encolure démarre du sommet du garrot plutôt qu’avant. L’encolure fine donne une impression d’arc fluide formant une belle courbe naturelle de la tête à l’attache du garrot. Sa longueur est dans la proportion du corps et la ligne supérieure est bien au-dessus que sa ligne inférieure. L’attache de tête est fine et bien définie, permettant une flexion ample et une respiration normale.
 
EPAULE : Les épaules sont musclées, longues, inclinées et bien orientées (45-50°), permettant un mouvement souple et une tête et encolure alertes pour une locomotion souple.
 
CORPS : Le corps est compact avec un dos court, un rein large, des flancs profonds et des côtes convexes. La ligne du dessus a une longue croupe bien musclée dans l’alignement qui est gentiment incurvée à son sommet. La queue est bien attachée, ni trop haute, ni trop basse. La ligne du dessous est longue mais pas levrettée. Pour un adulte, le sommet de la croupe ne doit pas être plus haut que le garrot. Le poitrail est de largeur moyenne avec une musculature bien définie.
 
JAMBES : Les jambes paraissent plus longues que l’épaisseur du corps. Les os sont plats avec une impression de substance et de raffinement. Les jambes sont structurellement droites et parallèles quand elles sont vues de face ou de dos. Les sabots pointent directement en face.
 
Les paturons ont suffisamment de longueur avec une bonne orientation pour assurer des mouvements légers et élastiques. Les antérieurs ont un avant-bras bien musclé, relativement long par rapport au canon. L’orientation des paturons est de 45 à 48° par rapport au sol, et sans changement d’angle entre le pied et le sol.
 
Les postérieurs doivent montrer une bonne angulation entre les différentes parties avec une bonne flexion des jarrets pour des mouvements athlétiques ; le grasset est placé bien en avant, et bas sur le flanc avec la cuisse et la jambe bien musclées. La jambe est longue par rapport au canon. Les canons postérieurs sont perpendiculaires au sol quand la pointe du jarret et la pointe de la fesse sont en ligne. Les paturons des postérieurs ont un angle de 40 à 50° et sont en prolongation jusqu’au sol sans changement d’angle.
Les pieds sont maintenus courts mais dans la longueur la plus pratique pour ce cheval avec une longueur de pince qui permet une bonne angulation du pied jusqu’au talon dans une taille qui correspond au cheval.
 
MOUVEMENT : Le pas est naturel et avec une liberté naturelle, quatre temps clairement définis et une foulée de longueur proportionnelle à la taille et la longueur des jambes. Le trot est une allure libre et active, en deux temps diagonal où les genoux et les jarrets sont synchronisés en hauteur, en souplesse et extension du mouvement.
Quand le cheval est vu de face au pas et au trot, il reproduit la correction de confirmation de ses allures. La conformation du Cheval Miniature Américain lui permet de trotter activement et librement en main ou en liberté, mais aussi à l’attelage.
 
Comportement : Le cheval miniature est proche de l’hommes et très sociable, et de ce fait très attachant. Des étalons ou poulains peuvent être menés ou présentés par des enfants.
Les chevaux miniatures sont extrêmement rustiques, ne craignent pas le froid, vivent dehors toute l’année.  Seul le poulinage est un moment délicat, surtout chez les juments AMHA, le poulain étant proportionnellement plus grand par rapport à la mère que pour une grande jument.  Mais le poulain peut également être mal placé, ou mal se présenter.  Il faut alors aller le chercher…. Une main d’homme peut difficilement rentrer dans la jument à ce moment-là.  C’est pour cela que la surveillance du poulinage est essentiel et indispensable !
 
Activités : Le cheval miniature est évidemment un excellent compagnon familial, mais il peut aussi faire de l’attelage, du trec, du saut d’obstacles en main, du spectacle, de la liberté, présentation modèles et allures, concours de la plus belle robe, de la jument suitée, la liste des classes est longue de possibilités, tout cela en shows et en concours.  Mais il y a également des chevaux miniatures qui sont guides d’aveugles !  Les concours sont là pour valoriser les meilleurs chevaux, ce qui valorise l’élevage et donne de la valeur aux poulains issus d’un cheval primé en concours.  Il y a des concours nationaux et internationaux.

Pour clôturer cette présentation du cheval miniature, et me recentrer sur notre élevage, j’ai choisi de faire un petit zoom sur deux de nos juments :

Genesis Hyalites N’Shadows, dites Lily, et sa fille EPF Lady First Love, née à l’élevage.

Lily est la plus âgée de nos juments.  Elle a eu 22 ans cette année. 

Ce n’est pas parce qu’elle a produit Lady First Love, qui a remporté plusieurs titres ainsi qu’une autre de ses filles, que je l’ai choisie, mais parce qu’elle est ma fierté !  Elle est arrivée chez nous il y a 7 ans, maigre, pas très jolie, très stressée, peu sociable, fuyant l’homme.  Aujourd’hui elle est aussi belle qu’une jeune jument, elle est apaisée, facile et adorable, tout en gardant du « sang », qu’elle transmet à ses poulains !  Et vous l’avez deviné, si aujourd’hui nous avons ce résultat, c’est indéniablement grâce à FLOURISH Evolve ! Plus besoin de compléments, de produits divers et variés pour l’aider ou l’améliorer, encore moins pour soigner des plaques ou autres affectations de la peau, elle a juste sa petite dose de FLOURISH Evolve et elle est parfaite ! Voilà pourquoi Lily est ma fierté !

Quant à sa fille, EPF Lady First Love, elle est tout simplement le modèle parfait de la jument AMHA.  Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les résultats de concours, jugés par des juges américains et français.  On sait à quel point l’alimentation est primordiale pour la santé et la morphologie du cheval, et Lady a participé à des concours sans préparation, sans « régime concours », sans entraînement, juste nourrie au FLOURISH Evolve, juste sortie du pré, toilettée, et présentée ! Pas mal, non ?

LEURS PRODUITS NATURAL GREEN HORSE DE ❤️

J’ai « rencontré » le FLOURISH Evolve par hasard, dans un blog ou autre, il y a des années.  Ne connaissant pas cet aliment, et toujours désireuse de tout connaître et d’améliorer le bien-être de mes chevaux, j’ai été découvrir FLOURISH Evolve sur internet.  J’ai lu, j’ai été convaincue.  A l’époque, c’était compliqué: moins de distributeurs, surtout pas dans ma région, et le prix par sac m’a retenue… Peur de ne pas pouvoir tenir sur la durée… Et puis un de mes vieux chevaux a commencé à perdre de l’état.  Je l’ai complémenté avec un aliment sénior de grande marque. Mais contenant des céréales, mon Péquino a fait une réaction allergique dès le lendemain ! Il ne me restait plus qu’à trouver un aliment sans céréales… et à l’époque, il n’y avait que FLOURISH Evolve… J’ai contacté Sophie Parker, et mon Péquino a eu sonFLOURISH Evolve dans les plus brefs délais…avec un résultat spectaculaire en peu de temps !  J’avais peur ne pas pouvoir assumer ce merveilleux aliment qui semblait trop couteux ?  Ce fut ma grande erreur !  Car pas besoin de donner de grandes quantités de FLOURISH Evolve ! Sans céréales ni mélasse, ces granulés sont adaptés aussi bien au poulain qu’au vieux cheval !  Finalement, au lieu de dépenser plus, je dépense moins !  Je n’ai même pas eu à augmenter les doses des juments gestantes, ni des poulinières allaitantes !  Ma jument PRE nous a donné un superbe poulain cette année, très grand, avec une belle morphologie. Elle a 21 ans et n’a eu que du FLOURISH Evolve, son poulain aussi, et malgré 8 mois d’allaitement, elle est de nouveau magnifique et a retrouvé un corps et un dos parfaits !

L’autre bonne nouvelle est que les besoins en compléments alimentaires ont quasiment disparu ! Reste un soutien pour des chevaux sensibles à la dermite, et pour deux chevaux avec de très très mauvais pieds. Les minis, les poneys, les chevaux ont tous leur FLOURISH Evolve depuis des années maintenant, et j’ai vu les robes devenir brillantes, les crinières s’allonger et devenir plus souples, et les dos des chevaux de plus de 20 ans « remonter » ! Impressionnée, ne pouvant nier l’évidence, même l’ostéopathe m’a demandé des sacs !

Je suis donc devenue une utilisatrice convaincue, et j’en témoigne, chaque fois que je le peux, de ce que FLOURISH Evolve a apporté à mes chevaux… et à mon chéquier !  Cette dernière précision n’est pas sans importance et peut convaincre ceux que le prix du sac pourrait encore faire hésiter ou faire peur… à tort !

ENVIE DE ❤️ À ❤️ ?

Marie Chagnaud
Chevaux miniatures américains AMHA, AMHR, ASPC
Elevage du Pavillon de la Forêt
16150  Etagnac

0545893100 et 0603922770

Site Internet

Page Facebook

partager l'article
Pour ne rien manquer

Recevez les actualités

En vous inscrivant à notre newsletter vous serez informé des nouveaux articles et des actualités NGH.

Pour ne rien manquer

Recevez les actualités